Le club de karaté et krav maga d’Ussel a repris les cours et enregistre une forte demande des adhérents. © Estelle BARDELOT

Les cours ont repris dans le dojo ussellois pour le club Ussel karaté et krav maga. Avec deux nouvelles disciplines. De la boxe mêlée à du krav maga et du body training. Le club a aussi choisi de s’adapter aux nouveaux usages de ses adhérents en proposant des paiements à la séance.

Avec la rentrée, arrivent les nouveautés au Ussel karaté et krav maga qui compte une centaine d’adhérents. Des nouveautés sportives, mais aussi logistiques. Les voici.

1. Un cours qui mixe boxe et krav maga

Depuis la reprise début septembre, le club Ussel karaté et krav maga propose à ses adhérents un nouveau cours. De la boxe pieds-poings mixée avec du krav maga. « Voilà quelques années, on avait proposé de la boxe, se souvient la présidente Catherine Pateaud. C’était de la boxe pieds-poings et cette année, on a décidé de l’articuler avec du krav maga. Nous sommes un club de défense. Cela donne le côté pratique de la boxe au krav maga et le côté physique du krav maga à la boxe. »

2. Du body training pour être en forme

Autre nouveauté, le body training, le samedi matin. Un cours très demandé depuis le déconfinement. « C’est très physique. C’est de la préparation physique, du cardio et nous nous rendons compte que les gens sont demandeurs d’être en forme, confie Catherine Pateaud. Pendant 45 minutes, c’est intense, avec beaucoup d’exercices de renforcement musculaires, du cardio. Chacun fait à son rythme, on s’adapte à chacun mais les abdos, on les fait ensemble. »

Pendant le confinement, le club Ussel karaté (Corrèze) poursuit des entraînements en vidéo

3. Le paiement à la séance mis en place

Outre des nouveautés sportives, le club s’est aussi adapté en termes d’organisation de paiement des activités afin de répondre aux usages de la centaine d’adhérents. Depuis la reprise, le club a ainsi instauré le paiement à la séance.

Beaucoup de gens nous disent que les horaires des cours ne sont pas forcément adaptés aux leurs et ils se demandent si cela vaut le coup de prendre un abonnement à l’année.

Le club a donc instauré le « paiement à la séance », avec la possibilité d’acheter des carnets de 5, 10 ou 20 cours. « L’obligation est de prendre la licence fédérale puis la personne achète les séances qu’elle veut. Nous avons par exemple, des gens qui sont en stage à Ussel pour six mois, on leur conseille donc cette formule », souligne-t-elle.

4. Le paiement en ligne développéLe paiement en ligne des cours (ici celui des petits) a été instauré afin d’éviter les contacts physiques, Covid oblige.

C’est l’une des conséquences de la crise sanitaire. Le club a choisi, pour cette rentrée, de développer le paiement en ligne des cours afin de limiter le nombre de papiers à ramener à l’association et ainsi éviter de multiplier les contacts physiques.

Estelle Bardelot “La Montagne”

Découvrir nos cours 

Laisser une réponse